Charlotte Magri

Fiction. Réalité. Poésie. Éducation. Transitions.

Amour, un jour

À la volée
Poème
Textes

 

Pas de nouvelles de toi j’avais beau le savoir
Ça me donne le vertige
Tu es loin, j’espère au soleil, j’espère souriant, j’espère joyeux
Ici la ville est la même, en plus froide
La ville comme toujours,
Les métros font vibrer le sol gris et gras, nous ne cessons de nous entrechoquer
Les uns les autres
Chacun seul et parfois vides
Je suis comme sur une île
Je tente une pause pour me permettre des racines nomades
Réancrage dans le réel
De ma bulle je vois tournoyer les façades les visages, parfois le ciel
J’attends un printemps pour un rayon de lumière chaude qui me caresse l’épaule
Je t’attends peut-être toi confusément

Ce qui est très con,

Je le sais.

Porte-toi bien et peut-être à un jour,
Et puisque j’en ai envie aujourd’hui je vais t’appeler mon amour.

 

 

Marseille, le 5 février 2015 / À J.